Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

LIVRES ET SITES EDUCATIFSكتب وموضوعات تربوية

25 Septembre 2013 , Rédigé par mohamedمحمد

Que dire de l'enseignement à ceux qui envisagent une orientation vers ce métier ?

 

Travail de groupes du mercredi 12 décembre

Consignes

Par groupes de proximité (3-4 étudiants) :

  • Lire Ph. Perrenoud " L'enseignement n'est plus ce qu'il était " ; prendre position, en discuter.
  • Construire une réponse collective à la question : Que dire de l'enseignement à ceux qui envisagent une orientation vers ce métier ?

    La mise en forme s'orientera vers :

    • d'une part, une fiche descriptive d'environ une page A 4 (env. 3500-4000 signes et espaces) ;
    • d'autre part, d'un slogan publicitaire qui mettant en valeur une raison majeure de devenir enseignant, suivi de quelques lignes d'explications.
 
  • Confier à un ou plusieurs étudiants du groupe le soin de rédiger ces deux textes. Inclure le nom des étudiants du groupe (ils ne figureront pas sur Internet.
  • Envoyer le tout jusqu'au dimanche 16 décembre à l'adresse suivante :
tc101@pse.unige.ch

********

Liste des slogans 

 


Groupe 1

Tout d'abord, nous pensons qu'il est important de rappeler ce que représente l'enseignement car beaucoup de personnes ne voient pas ce métier tel qu'il est réellement.

Cette profession évoque tout d'abord les vacances, le peu d'heures effectives de travail, un salaire confortable. Tout un chacun pense que c'est un métier facile étant donné que l'on s'adresse " qu'à " des enfants qui par conséquent sont soumis à l'adulte et que c'est une profession assez libre dans le sens où l'enseignant est le seul maître à bord dans sa classe.

Tout ceci paraît évidemment le métier idéal et rêvé. Mais comme le montre l'article (L'enseignement n'est plus ce qu'il était ! de Ph. Perrenoud), la vie et le métier d'enseignement ne se résume pas à des banalités telles que : " Aimer travailler avec des enfants, aimer les longues vacances, aimer la vie tranquille. ".

Mais que dire du métier d'enseignant à quelqu'un qui voudrait s'y aventurer ? Nous allons développer les points qui nous semblent essentiels à la bonne compréhension de ce métier.

Il est important de signaler que si l'enseignant a droit à tant de vacances, c'est qu'il en a besoin puisque ce métier épuise. Si les instituteurs ne possédaient pas ces temps libres, ils seraient poussés au " burn out ". Car ce métier ne se résume pas au temps d'heures effectuées dans la classe, il existe tout un travail en dehors (réunion, correction, sorties, TTC…). Donc contrairement à ce que l'on pourrait croire, le salaire attribué aux enseignants est largement mérité !

Il ne faut pas croire que de travailler avec des enfants est une tâche facile à accomplir. Tous les élèves ne sont pas des enfants modèles, parfaits. L'école accueille tous les enfants tels qu'ils sont y compris les non francophones ainsi que ceux qui n'ont pas envie d'apprendre. Puis il est important de dire que, dans ce métier, les enfants ne sont pas les seuls intervenants. Il ne faut pas omettre les parents, les collègues y compris les psychologues.

De plus, un maître d'école n'est pas aussi libre que ce que l'on prétend, il n'est pas seul avec ces élèves. Il travaille en équipe, en interaction avec ses collègues et sans oublier son inspecteur. L'enseignant a des objectifs à atteindre à la fin de chaque cycle. Il doit également faire face à son auto-évaluation lorsqu'il évalue ses élèves et qu'il se rend compte de ce qui n'a pas été acquis par ceux-ci.

Ce métier ne consiste pas seulement à transmettre un savoir, il y a plein d'autres éléments qui interviennent tels que l'affect, la relation à l'autre, etc., autant de choses difficiles à gérer

Pour conclure, on se rend vite compte que le métier d'enseignant n'est pas si simple que l'on croit. Mais il ne faut pas non plus le sous-estimer, c'est tout de même un métier valorisant qui porte ses qualités, c'est pourquoi nous vous encourageons à suivre cette voie.

Slogan

Equipe
Neutralité
Savoir
Ecoute
Imprévu
Gestion
Nouveauté
Affect
Niveau
Tolérance
Equipe

" Avec l'abonnement enseignant, en plus des minutes gratuiites, nous vous proposons un forfait de travail extra-scolaires d'une durée de 15 heures par semaine minimum. "

Par ce slogan, nous entendons que l'enseignant a certainement beaucoup d'heures de vacances, mais il est censé préparer ses cours, corriger les différents travaux, faire des réunions de parents et rencontrer ses collègues en dehors des heures de cours. C'est pourquoi nous affirmons ironiquement que c'est bien d'avoir des congés mais que les enseignants en ont besoin tant pour le repos que pour effectuer correctement leurs fonctions.

 

Groupe 2

Nous lui tiendrions ce discours :

Il ne faut pas croire à tous les préjugés sur cette profession, c'est-à-dire " bon salaire, longues vacances et horaires allégés ".

Le métier d'enseignant ne se limite pas à la transmission d'un savoir durant les heures scolaires. Certes, cela représente une part du travail, mais il y en a plein d'autres.

Tout d'abord, le rôle du maître n'est pas seulement d'instruire, mais aussi d'éduquer, même si ce rôle revient principalement aux parents, de socialiser, d'inculquer des valeurs… Enseigner revient à aider l'enfant à grandir, à devenir adulte.

De plus, ce travail demande une préparation conséquente en dehors du temps de cours. Il faut planifier les activités à faire pour accomplir le programme, créer celles-ci, essayer d'innover pour éviter l'ennui et surtout tenter de susciter l'intérêt des élèves.

Une autre responsabilité de l'enseignant est le travail avec des collègues, la formation continue… Ainsi que la réception des parents.

Il faut donc s'attendre à consacrer beaucoup de temps à son métier pour accomplir tout cela, et ne pas croire que la semaine des plus de 35 heures n'existe pas dans cette profession.

Pour enseigner, il faut donc est pédagogue, psychologue, sociologue, éducateur, didacticien… Cela demande une ouverture d'esprit et une capacité à jongler entre toutes ces disciplines. Mais d'autres vertus sont nécessaires.

Aimer les enfants est indispensable, mais cela ne veut pas dire aimer un stéréotype, il faut les accepter comme ils sont, avec leurs défauts et leurs qualités, leurs forces et leurs faiblesses, leurs facilités et leurs difficultés…

Avoir de la patience est conseillé, car autrement il va être difficile de ne pas craquer face au comportement de l'autre, que se soit l'élève, le parent, le collègue ou l'institution.

Ne pas trop s'impliquer est quelque chose de très important. Il faut au maximum essayer de rester neutre, de ne pas faire jouer d'affect dans la relation enseignant-élève. Du moment qu'on adore ou déteste un élève, cela peut avoir des répercussions sur celui-ci, positives ou non, et aussi sur soi-même. Il est donc conseillé de prendre du recul face à son métier.

Il y a encore sûrement plein d'autres choses à dire sur la profession d'enseignant, mais l'important, selon nous, est surtout de ne pas faire ce choix d'avenir sur un coup de tête. Il faut vraiment réfléchir à ses motivations.

Il faut devenir enseignant par vocation. C'est un " full time job ", cela demande un dévouement quasiment total à son métier, une force psychologique pour éviter de prendre tout trop à cœur, une remise en question et une évolution constante.

C'est un beau métier, mais il demande une connaissance de tous les paramètres avant d'en faire le choix, car trop de monde ont une opinion simpliste de cette profession car ils n'en connaissent pas la face cachée et sont déçus lorsqu'ils se rendent compte de la réalité.

 

Slogan

La société de demain : les enfants d'aujourd'hui sont les futurs acteurs de la société

Créez-la : l'enseignant a pour rôle principal de socialiser les élèves, de leur inculquer les valeurs qu'exigent la société, donc elle crée les futurs citoyens

En aidant vos enfants à devenir grand : l'école, tout comme les parents, aide l'enfant à devenir adultes.

 

Groupe 3

Le métier d'enseignant n'est plus l'image du début du siècle. Pour toute personne qui s'intéresse un tant soit peu à l'enseignement, il est évident que cette profession n'est pas un long fleuve tranquille. Il suffit de quelques remplacements et discussions avec les enseignants pour se faire une idée du métier à l'heure actuelle, il est en éternelle mouvance. Puisque les enseignants font appel aux remplaçants, c'est bien qu'ils ont régulièrement des formations continues.

Pour une personne qui souhaite se diriger vers l'enseignement, deux facettes du métier nous semblent particulièrement importantes.

Tout d'abord, le métier d'enseignant est une profession de coopération. De nos jours, enseigner ne se limite pas à être seul face à ses élèves. Mais, par des projets d'établissement, l'enseignant est obligé de travailler avec d'autres personnes de tout âge et de toute formation afin de trouver de nouvelles idées, des innovations.

Le décloisonnement, par exemple, est une aide notoire pour voir l'élève en situations didactiques différentes. L'enseignant peut voir un élève sous un autre angle et trouver des solutions qu'il n'aurait peut-être pas remarquées en classe entière.

Le but de ces différentes situations de coopération est de placer l'enfant au centre de l'apprentissage pour l'aider à construire ses connaissances. Il ne faut pas négliger que chaque enfant est différent, et qu'il faut varier les outils d'apprentissage en fonction de ses capacités, trouver des stratégies utiles et efficaces.

Ensuite, les différences culturelles des élèves se greffent par-dessus leurs différences propres. Il faut donc s'adapter aux besoins et difficultés de chacun, être malléable et se remettre continuellement en question.

Actuellement, l'environnement politique et économique est plus difficile qu'auparavant, et les enfants en souffrent. Ceci se ressent à l'école, car les enfants viennent chargés de leurs problèmes, en plus de leurs difficultés d'apprentissage. Donc, la fonction d'enseignant en est modifiée.

En conclusion, être enseignant c'est collaborer et se remettre en question afin d'individualiser l'enseignement tout en atteignant les objectifs de chacun.

De plus l'enseignement permet à l'élève de se façonner et de s'ouvrir au monde.

Slogan

Si tu veux relever des défis, rencontrer d'autres cultures et innover dans des situations imprévues DEVIENS ENSEIGNANT ! ! ! 

 

Groupe 4

En se référant au texte de Philippe Perrenoud, on remarque que l'enseignement a subi de nombreuses modifications ces dernières années.

En effet, autrefois l'enseignement était surtout destiné à transmettre certains savoirs, certaines connaissances à des élèves dans le but de leur fournir un bagage utile pour la suite de leurs études ainsi que leur vie.

Les enseignants avaient surtout à se préoccuper de cette transmission. Or, on remarque depuis quelques années, que ceci ne peut plus être simplement appliqué au sens strict du terme.

Cependant, la tâche de l'enseignant ne se limite plus " juste " à cette liaison entre les savoirs et les élèves et on demande un apport et un investissement plus grands de la part de l'enseignant.

Le métier d'enseignant s'est développé dans la mesure où le nombre de tâches et de contraintes s'est agrandi.

En comparaison à certains métiers, comme caissière, cela demande aussi une certaine polyvalence avec des conditions de travail plus difficiles. Peut-être ne sommes-nous pas les plus à plaindre !!!

Pour revenir sur l'argument du nombre de tâches, ce fait est dû à la conjoncture actuelle dans la mesure où plusieurs cultures sont représentées, certaines personnes handicapées sont intégrées, enfants divorcés ainsi que la technologie obligent l'enseignant à se renouveler plus fréquemment et à s'adapter plus facilement.

On constate donc que le métier d'enseignant a bel et bien changé et ce ne serait qu'illusion de croire, dès à présent, qu'il sera immuable. Tout nous pousse à croire que d'ici quelques années, voire mois, le statut d'enseignant sera à nouveau modifié (par de nouvelles réformes, par la société actuelle, peut-être même une régression).

Pour conclure, nous pensons que le métier choisi (quel qu'il soit) par une personne doit être vu d'une manière positive et ce malgré les évolutions. Sans cela, il serait impossible de se satisfaire entièrement dans ce métier choisi.

Les raisons majeures poussant chacun à devenir enseignant sont individuelles. Ces raisons sont parties intégrantes des convictions et de la vocation de chacun… de ce fait, elles ne sont pas, selon nous, explicables.

 

Groupe 5

Il est vrai que le métier d'enseignant n'est pas un métier facile ; il comporte beaucoup de contraintes et de difficultés à surmonter, comme le travail que l'enseignant doit fournir en dehors des heures de cours ou encore les tensions qui peuvent émerger entre le maître et les élèves. De plus, c'est un métier à hautes responsabilités. En effet, une grande partie de la société projette sur les enseignants le rôle de " sages qui inculqueraient à la jeunesse toutes les connaissances nécessaires à leur futur vie d'adulte ".

Par contre il ne faut pas seulement considérer les mauvais côtés de l'enseignement, car il existe énormément de points positifs.

Nous pouvons relever, entre autres, qu'il y a beaucoup d'imprévus, car le monde de l'enseignement est en proie à des changements, à des réformes continuels. Ainsi l'enseignant est toujours sur le qui-vive, ce qui demande une certaine faculté d'adaptation et d'improvisation. Tout ceci empêche donc que s'installent la routine et l'ennui.

Mis à part cela, l'enseignant se trouve constamment confronté à des défis : il doit d'une part motiver les élèves et d'autre part, mener même les plus faibles à la réussite. Nous sommes conscients que ce n'est pas une tâche facile et qu'il faudra sûrement persévérer avant d'y parvenir. Cependant plus le défi est important, plus la satisfaction que nous en retirons est grande.

Nous savons aussi qu'aujourd'hui, l'enseignant est appelé à maîtriser beaucoup de connaissances et de savoirs, mais ce métier ne se limite pas à cela : il demande également un engagement pédagogique considérable ainsi qu'une maîtrise de l'affect. C'est ce contact social qui apporte à l'enseignement un côté plus humain, qui en fait un métier interactif et intéressant, où le maître apprend de ces élèves vice-versa.

Pour conclure, nous pouvons dire que malgré les mauvais points qui existent dans le métier d'enseignant, il y a tout de même beaucoup de côtés positifs et que ce métier apporte de la satisfaction à celui qui l'exerce, par les défis, les imprévus et les relations humaines qu'il présente.

Slogans

" Devenez enseignant maintenant ; choisissez un métier qui relève du défi et non de l'ennui ! "

" Passez à l'enseignement : travail l'année, vacances l'été ! "

" Du mordant avec l'enseignement ! "

 

Groupe 6

De nos jours, les gens ont tendance à ne voir que la partie apparente du métier des enseignants : ils ont des horaires agréables, de longues vacances, ils ne viennent en classe que pour réciter leurs leçons et ils repartent chez eux dès que la cloche sonne. Cette vision est loin de la réalité qui est en fait bien moins rose.

Celui qui veut devenir enseignant doit savoir qu'il devra assumer plusieurs rôles : celui d'assistant social, de psychologue, d'éducateur, de régulateur de conflits et même dans certains cas, de " policier " ou de confident. Cela est dû au fait que c'est à la fois un métier humain et technique ; du point de vue humain, c'est un métier de relations avec les élèves, les parents, les collègues et d'un point de vue technique, -l'organisations des cours, les méthodes utilisées, les outils donnés-il y a un perpétuel changement.

Contrairement à ce que les gens pensent, l'emploi du temps d'un professeur s'étend bien au-delà des heures de cours : un professeur qui s'investit consacrera facilement le même temps pour préparer ses leçons que pour les donner ; tout en sachant qu'il n'arrivera pas forcément à atteindre les buts qu'il s'était fixés car il y a une grande part dans ce métier et il est important de l'accepter, de le gérer pour pouvoir l'utiliser dans l'avantage des élèves, du cours. Ce ne sera plus un élément négatif mais un moteur pour l'enseignement.

Une autre difficulté vient du fait qu'on est sans cesse sous l'œil de la société et des parents qui ont certaines attentes envers l'école ; on assigne à l'enseignant non seulement le rôle d'instruire, mais en plus celui d'éduquer et de socialiser. Une question apparaît alors : est-ce vraiment à l'école que revient la tâche d'accomplir tous ces rôles si délicats ?

Il faut aussi tenir compte du fait que les classes sont de plus en plus hétérogènes, non seulement au point de vue de la culture mais aussi du niveau de compétences des élèves. Ceci oblige le professeur à être ouvert à d'autres cultures et aussi de faire preuve d'adaptation au niveau des compétences et culturellement. Il faut être ouvert à certaines rénovations appliquées, aux nouvelles méthodes didactiques, en gros il faut s'adapter au changement si nécessaire.

La seule façon de se rendre compte de la face cachée du métier est d'aller voir sur place, de se rendre dans les classes et d'en discuter avec des titulaires.

Slogan

" Si vous n'avez pas peur des confrontations avec les autres et avec vous-même, relevez le défi ! "

Explications : Les confrontations avec les autres (négatives ou positives) sont les relations qu'on a avec eux et c'est eux qui nous remettent en question.

 http://www.unige.ch/fapse/SSE/teaching/tc101/devenir_enseignant.html

http://www.unige.ch/fapse/SSE/teaching/tc101/devenir_enseignant.html

Partager cet article

Commenter cet article