Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Système éducatif: L’OCDE appelle à optimiser les investissements

8 Septembre 2010 , Rédigé par mazagan Publié dans #مقالات واخبار

 

Envoyer à un amiImprimer cet article Les IDE ont mieux résisté que prévu à la crise     France/retraites: La réforme qui divise
Système éducatif: L’OCDE appelle à optimiser les investissements
 
· L’augmentation des dépenses ne se traduit pas par une amélioration de la qualité

Investir dans les études supérieures est nécessaire, mais dans le contexte actuel de rigueur budgétaire, il faut surtout «optimiser» les ressources et «adapter» les systèmes d’éducation au marché du travail, estime l’OCDE dans son rapport annuel sur l’éducation publié hier mardi (Regards sur l’éducation).
Alors que la concurrence s’intensifie sur le marché mondial de l’éducation, les Etats doivent viser une qualité de niveau international pour leurs systèmes éducatifs afin d’assurer une croissance économique à long terme. «Dans le contexte actuel de rigueur budgétaire, on constate un grand besoin d’efficacité et d’efficience dans la réponse des systèmes d’éducation à la demande de compétences sur un marché du travail qui évolue rapidement», y affirme le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria.
Aussi, les pays doivent «trouver de nouveaux moyens de générer un meilleur rendement pour leurs investissements dans l’éducation», ajoute Gurria.
Or «il est inquiétant de constater qu’au cours de la dernière décennie, dans de nombreux pays, l’augmentation significative des dépenses par élève/étudiant ne s’est pas accompagnée d’amélioration de la qualité des résultats d’apprentissage», ajoute-t-il, sans citer ces pays.
En outre, le rapport de l’OCDE met en garde. «A l’avenir, on ne mesurera plus la réussite des systèmes d’éducation selon le niveau de dépenses consenties par les pays dans ce domaine ou selon le taux d’obtention des diplômes, mais à l’aune des résultats indicatifs atteints et de leur impact sur le progrès économique et social».
Le rapport, qui rassemble des chiffres de 2007 et 2008, porte sur les 31 pays membres de l’OCDE et intègre des données sur le Brésil, la Fédération de Russie et pour la première fois sur la Chine, l’Inde et l’Indonésie.
Il montre que la proportion des diplômés du supérieur a fortement augmenté en quinze ans, passant «d’environ 20% d’une classe d’âge en 1995 à autour de 40% aujourd’hui», a souligné Eric Charbonnier, expert de l’OCDE.
Pour la première fois est publiée une statistique qui montre qu’«en moyenne dans l’OCDE, qu’on soit immigré ou natif du pays, les chances de trouver un emploi quand on est diplômé de l’enseignement supérieur sont les mêmes», selon Charbonnier. En revanche, «lorsqu’on n’a pas de diplôme, le taux de chômage d’un immigré est beaucoup plus fort que celui d’un natif», a-t-il dit.

M. Az.
 
Envoyer à un amiImprimer cet article Les IDE ont mieux résisté que prévu à la crise     France/retraites: La réforme qui divise


© 2001 L'économiste - Réalisation : Lnet Multimedia

 

Partager cet article

Commenter cet article