Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

maths-au-lycee - Apprendre à apprendre

28 Décembre 2010 , Rédigé par mohamedمحمد Publié dans #موضوعات تربوية

Apprendre à apprendreProtégé

Protégé



Fichiers téléchargeables

 apprendre a apprendre.docx apprendre a apprendre.pdf NOTION A ASSIMILER.docx NOTION A ASSIMILER.pdf



Mode d'emploi (pour les élèves)

Ces documents sont destinés aux élèves désireux d'augmenter leurs performances quelque soit leur niveau initial (sauf si celui-ci est très bon) en mathématiques mais aussi certainement dans tous les domaines de l'apprentissage.

Le document "apprendre à apprendre" est constitué de deux pages:

La première page comporte une grille de reconnaissance des types d'exercices, des difficultés incontournables rencontrées par la pensée lors de leur traitement et de leur dépassement en vue de l'amélioration des performances. Un bref descriptif des termes et des notions principales rencontrées pendant l'apprentissage y est aussi présent.

Pour chaque notion à assimiler ou pour une analyse de test, il est nécessaire de dégager, de nommer, et de déterminer la nature des tâches effectuées.

L'apprentissage efficace est associé à la maîtrise d'un processus complexe lié à l'automatisation de nombreuses tâches qu'il est important d'identifier et de nommer. On peut les regrouper en trois catégories.

1) Les processus de base apparaissant dans la notion ainsi que ceux relevant d'apprentissages antérieurs doivent être nommés et automatisés. Seule la répétition est efficace à ce niveau afin de lever les erreurs commises initialement dans leur réalisation.

2) Les méthodes sont des processus incontournables, nécessitant la reconnaissance de la situation permettant de les appliquer. Il y a donc ici un double travail, celui de la mise en évidence du contexte d'application et celui de l'application de la méthode proprement dite. Il convient donc d'être attentif au contexte. Sans cette attention, le blocage est au rendez-vous. Sans méthode impossible de poursuivre. La réalisation automatique de la méthode renvoie à la répétition par entrainement.

3) La résolution de problèmes est certainement le stade le plus avancé. Les questions ne portent plus directement sur les automatismes ou l'application des méthodes. Des exercices plus complexes sont abordés ici et demandent de construire des liens. Il faut parfois modifier le contexte pour appliquer un processus connu et revenir au problème initial pour conclure. A ce stade, la réflexion est la seule arme et l'égarement dans le labyrinthe des pensées qui n'aboutissent pas est l'obstacle principal rencontré.

En phase d'apprentissage, les étapes 1, 2 et 3 sont traitées dans cet ordre. L'expertise est atteinte lorsque l'on automatise des processus complexes, c'est à dire que l'on renvoie l'étape 3 vers l'étape 2 puis 1.

L'apprentissage est optimal lorsque l'automatisation des processus de base est réalisée. Cela permet la libération de la mémoire de travail. De plus celle-ci ne doit pas être envahie par des émotions débordantes (pression, peur, déconcentration...). Il faut apprendre à les canaliser.

L'autorégulation est très importante. Elle permet:
  •  
    •  
      • de créer les conditions favorables de l'apprentissage individuel ou collectif
      • de rester concentrer sur la tâche et sur les apprentissages associés
      • de reconnaître et d'inhiber des stratégies erronées


Le document "NOTION A ASSIMILER" est l'agrandissement de la grille de cette page.


La deuxième page est un catalogue de logos que l'on peut utiliser (ou le terme associé) lors de traces écrites laissées pendant l'apprentissage: tests, recherches d'exercices, corrections, fiches...

Pour la plupart le sens est explicite. Les cases grisées sont spécifiques aux tests.

Automatisme: La tâche doit être automatisée
Méthode: Le contexte doit être reconnu/explicité pour l'appliquer
Danger: Erreur que l'on commet ou repérage d'une difficulté
Stopper: Arrêter une stratégie erronée, une erreur répétée
Poursuivre: Conclure, ne pas s'arrêter avant la fin
Rédiger/justifier: Passage obligatoire par une rédaction connue
Être plus précis/rigoureux/concis: Eviter le blabla, rendre le texte plus rigoureux, plus précis
S'orienter: Il faut s'arrêter, remettre de l'ordre, chercher les liens, échafauder plusieurs possibilités, choisir l'une revient à abandonner les autres, il faut imaginer une voie
Sortir: Aller dans un autre cadre pour raisonner, modifier...
Revenir: Après la sortie, il faut toujours revenir au problème initial
Ralentir: Des étapes sont sautées, des erreurs sont commises par une trop grande rapidité d'exécution, un raisonnement partiel est effectué, la conclusion est trop rapide,le passage est difficile et demande de l'attention
Test: L'idée de l'ascenseur permet de substituer l'image d'évaluation par celle de progression et de ce fait de positionnement dans les étapes de compréhension
Oh!: Plus particulièrement réservé au professeur et d'une dimension proportionnelle à l'erreur/horreur
Magie?: Façon imagée utilisée par le professeur pour illustrer un raisonnement incomplètement détaillé ou carrément non fait



Support théorique (pour les enseignants)


Ces documents sont issus de pratiques que j'ai effectuées depuis de nombreuses années mais aussi d'une adaptation personnelle et libre de bases théoriques récentes puisées dans l'excellent livre "Psychologie des apprentissages scolaires" dont les cinq premiers chapitres constituent une formidable ressource pour les enseignants de toutes disciplines et de tous niveaux.

Psychologie des apprentissages scolaires
Psychologie des apprentissages scolaires
Quelques citations tirées du premier chapitre:

  • Loin d'être la face sombre de l'activité cognitive, les automatismes sont nécessaires à toute activité complexe - Perruchet p 25
  • La difficulté de la plupart des apprentissages scolaires - sinon de tous - provient de ce qu'ils se situent à l'interface de processus implicites et de connaissances explicitées et réfléchies. p 26
  • Le développement se réalise non seulement par construction et activation de connaissances, procédures et stratégies cognitives nouvelles, mais aussi par des apprentissages exécutifs consistant à inhiber des stratégies qui entrent en compétition en raison de certaines caractéristiques de la situation. p 29
  • Les individus tendent à surévaluer leurs connaissances, c'est à dire qu'ils ont tendance à croire savoir plus qu'ils ne savent réellement. p 33
  • Il y a trois choses dont il faut se souvenir en éducation. La première est la motivation. La deuxième est la motivation. La troisième est la motivation. - Ames p 36
  • En définitive, au risque de nous répéter, plus les apprentissages à réaliser sont sophistiqués, plus le guidage de l'enseignant est indispensable. p 43

Partager cet article

Commenter cet article