Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

La pédagogie convergente

27 Décembre 2010 , Rédigé par mohamedمحمد Publié dans #علوم التربية

 

publié par ahmedelya le mar 9

La pédagogie convergente est une méthode active d’apprentissage des langues. Cette

méthode « … construite et enrichie au cours de nombreuses expérimentations tant en

Belgique qu’à l’étranger, se veut être une synthèse originale des courants modernes en

psycholinguistique, sociolinguistique, psychopédagogique, anthropologie et neuropédagogie.

» (Couet, M. ; Wambach, M. 1994). Orientée vers le bilinguisme fonctionnel, la

pédagogie convergente accorde la priorité à l’appropriation de la première langue qui

constitue une étape décisive pour tous les apprentissages. En effet, la langue maternelle de

l’enfant est, à notre avis, la seule susceptible de développer chez lui les comportements,

attitudes et aptitudes favorables à tous les apprentissages. C’est pour cela qu’en pédagogie

convergente, la langue maternelle est, dans les deux premières années de scolarité, médium et

matière d’enseignement. Le français (langue seconde) est introduit en deuxième année sous

forme d’expression orale à concurrence de 25 % du temps global. En troisième et quatrième

années, 75 % de l’horaire sont réservés à l’apprentissage du français ( oral et écrit). En

cinquième et sixième années, la répartition du temps de travail est de 50 % pour la langue

maternelle et de 50 % pour la langue seconde.

Il faut signaler que les disciplines telles que les Mathématiques, l’Histoire, la Géographie, les

Sciences d’Observation, les Sciences Physiques, l’Education Civique et Morale se font

exclusivement en langue maternelle jusqu’en 4ème année. C’est à partir de la 5ème et de la 6ème

années que ces disciplines sont enseignées en français. Mais elles peuvent être également été

enseignées dans les langues nationales pour consolider les acquis.

La pédagogie convergente se fonde sur le principe qui consiste à « amener les enfants à une

appropriation de la langue maternelle et ensuite leur permettre de suivre le même

cheminement pour l’acquisition d’autres langues. » (Wambach M. 1995). Ce qui sous-entend

que les techniques et les pratiques utilisées dans le développement de l’expression orale et de

l’expression écrite en langue maternelle seront réutilisées dans l’appropriation de la langue

seconde.

Elle a pour objectifs :

- Améliorer la qualité des apprentissages ;

- Réaliser une plus grande intégration de l’école et du milieu de l’apprenant ;

- Développer un bilinguisme fonctionnel chez l’apprenant ;

- Valoriser les langues maternelles ;

- Améliorer le taux de promotion de l’enseignement fondamental ;

- Favoriser un meilleur accès à l’école.

La pédagogie convergente est basée sur quatre principes généraux :

a) Une pédagogie axée sur l’apprenant, sur son vécu et sur son environnement en tenant

compte des expériences et de la formation acquise par l’enfant dans sa famille, de la

connaissance qu’il a du monde dans lequel il vit afin de l’amener à donner du sens aux

nouveaux enseignements qu’on lui propose. Ne pas prendre en compte ces aspects, c’est

confronter l’enfant à des contenus qui n’ont aucun sens pour lui et, en conséquence, le mettre

dans l’impossibilité de progresser. L’ouverture vers le monde extérieur se fait au fur et à

mesure que les apprenants progressent dans leur scolarité.

b) Une pédagogie de l’apprentissage qui permet à l’apprenant de trouver de façon autonome

« son chemin » du savoir en lui ouvrant de multiples voies, en lui donnant le maximum d’aide

afin d’éveiller toutes ses potentialités, en valorisant toutes les ressources de sa personnalité et

en développant son esprit d’initiative et de créativité.

c) Une pédagogie différenciée qui respecte le rythme d’apprentissage de l’apprenant. Elle

met en oeuvre un ensemble différencié de méthodes d’apprentissage qui permet à des

apprenants de niveaux différents d’atteindre, par des voies différentes, des objectifs communs.

Le respect du rythme d’apprentissage des apprenants contribue à leur l’épanouissement à

travers une relation maître-élève appropriée et à travers les techniques d’expression et de

communication (TEC) qui constituent la base de tous les apprentissages.

d) Une pédagogie des projets. La pédagogie convergente préconise que l’apprentissage se

fasse dans le cadre d’un projet qui est une motivation à l’enseignement et un moyen de

mobilisation des acquis et des savoirs.

 

La pédagogie convergente a entraîné des mutations non seulement au niveau de l’école, mais

aussi au niveau des comportements des apprenants, des enseignants et des méthodes

d’enseignement. L’enseignement étant dispensé d’abord dans la langue maternelle et la

priorité accordée au travail de groupe, les élèves participent activement à tous les

apprentissages et deviennent autonomes dans la recherche du savoir. … Il ressort des

entretiens avec les parents que les enfants ont une soif, une volonté d’apprendre et une

curiosité très poussée. Ils essayent de répondre aux questions qu’on leur pose et ont une

attitude positive vis-à-vis de l’erreur et n’hésitent pas à émettre d’autres hypothèses en

s’inspirant de l’erreur commise.

http://www.adeanet.org/publications_biennale/docs/Lesetudesdecasnationales/CS_Mali_fre.pdf

 

Partager cet article

Commenter cet article