Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

L’éducation, un handicap pour beaucoup de pays

27 Octobre 2010 , Rédigé par mohamedمحمد Publié dans #مقالات واخبار

World Economic Forum

«L’éducation, un handicap pour beaucoup de pays»

Margareta Drzeniek Hanouz, co-auteur du rapport
 
- L’Economiste: Un rapport spécifique au monde arabe. Qu’est-ce qui justifie cet intérêt?

- Margareta Drzeniek Hanouz: Pour l’histoire, c’est dès 2002 que nous avons réfléchi à traiter avec plus de détails le monde arabe tout en cherchant à connaître les pays les plus performants, leur évolution. Entre 2005 et 2010, beaucoup de pays ont connu de grandes évolutions avec une plus grande visibilité sur différents chantiers. En tête, des pays du Golfe dont les économies se sont nettement améliorées profitant évidemment de la fenêtre de possibilités ouverte par les hausses du prix du pétrole.

- L’écart entre les pays du Golfe et le reste de la région se creuse. C’est finalement une question de ressources?

- Pas nécessairement. L’étude montre que le Koweït, pays pourtant pétrolier, ne s’en sort pas aussi bien dans le classement. Et paradoxalement, la Tunisie, un pays sans aucune ressource, est classée 32e. Il est vrai que les ressources naturelles sont un plus pour un pays qui a besoin de mener des réformes. Et à ce niveau, beaucoup d’Etats du Golfe ont mené des réformes et amélioré leur situation macroéconomique. Ces pays vont devoir accélérer leurs efforts pour accroître l’efficacité de leur marché du travail et poursuivre le développement de la stabilité de leurs marchés financiers et surtout la réforme des systèmes éducatifs. Il faut savoir que ce sont 12 indicateurs qui sont pris en compte dans le classement. Et de manière générale, c’est l’indicateur où il reste beaucoup à réaliser. Si l’accès à l'éducation s’est amélioré, la qualité reste inférieure aux meilleures pratiques observées dan les pays de l’OCDE par exemple.
Durant les 5 dernières années, la qualité du système éducatif a stagné dans un bon nombre de pays, alors qu’elle devait être le défi de la région. Dans le futur, ce sera un handicap pour certains pays comme le Maroc.

- Et justement, le Maroc se retrouve en queue du classement malgré des efforts et des réformes dans plusieurs domaines.

- Le Maroc occupe la 75e position dans le classement. Dans le rapport, ce sont justement les deux indicateurs précédemment cités (éducation et marché du travail) où le Maroc est en retard. L’idée de ce classement n’est pas un concours de beauté. L’objectif est de discuter régionalement les points à améliorer en insistant sur l'importance de l'éducation en tant qu'élément clé pour améliorer la compétitivité de l'ensemble des pays arabes. Les efforts déployés ces cinq dernières années ont en général permis l'amélioration de la compétitivité de la région Mena et ont donné de meilleurs résultats dans des domaines clés comme la santé et l'éducation primaire, l'éducation supérieure et la formation ainsi que le développement technologique.

Propos recueillis par
Badra BERRISSOULE
 
Envoyer à un amiImprimer cet article World Economic Forum Compétitivité arabe: Ceux qui font la croissance     World Economic Forum Les nouvelles priorités de la SFI <i>Entretien avec Lars Thunell, vice-président exécutif</i>


© 2001 L'économiste - Réalisation : Lnet Multimedia

 

Partager cet article

Commenter cet article