Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Initiative un million de cartables L’opération reportée à la rentrée scolaire

8 Septembre 2010 , Rédigé par mazagan Publié dans #مقالات واخبار

 

Envoyer à un amiImprimer cet article Brèves     Une plateforme sociale pour lutter contre la pauvreté
Initiative un million de cartables

L’opération reportée à la rentrée scolaire
 
· Plus de 4 millions d’élèves concernés

· Les prêts bibliothèques ressuscités


L’initiative «un million de cartables» est reportée à la semaine prochaine. Prévue initialement pour le mercredi 8 septembre, cette troisième édition se déroulera après le Ramadan. Elle bénéficiera à plus de 4 millions d’élèves. La nouveauté cette année, c’est son extension à la deuxième et troisième année du collège, mais dans le milieu rural uniquement.
Comme pour les dernières éditions, les élèves du rural et surtout ceux de la première et de la deuxième année auront droit à un kit complet. Celui-ci comprend un cartable, des manuels scolaires, des stylos, une ardoise, une gomme et des couvertures en plastique.
Pour les autres niveaux du primaire (de la troisième à la 6e année), les élèves du rural bénéficieront de manuels et des fournitures scolaires de base. Idem pour ceux du collège. Dans les villes, un kit complet sera distribué aux élèves de la première année du primaire. En revanche, ceux de la deuxième à la sixième année se verront attribuer des manuels scolaires.
Pour cette année, le département de l’Education nationale a «ressuscité» les bibliothèques des établissements scolaires. Celles-ci vont prêter les manuels récupérés auprès des élèves qui ont bénéficié auparavant de l’opération «un million de cartables». Une note dans ce sens avait été adressée aux directeurs des académies en avril dernier. Ce qui permettra ainsi au département de l’Education de rationaliser les dépenses. Pour cette édition, le budget alloué est de 400 millions de dirhams, soit un peu moins que l’année dernière.
Cette aide directe aux élèves a permis de gagner quelques points par rapport au phénomène d’abandon scolaire. Dans le primaire, le taux d’abandon a reculé à 3,3% en 2008-2009 contre 4,6% en 2007-2008. Ce taux a légèrement baissé dans le collégial où il s’est établi à 12,9%, accusant ainsi un recul de 0,2 point. Mais si des avancées sont réalisées par rapport au volet quantitatif, soit le maintien des élèves à l’école, il n’en reste pas moins que le côté qualitatif laisse à désirer. Comme pour la deuxième édition, l’opération «un million de cartables» est décentralisée.
Les commandes sont passées auprès des fournisseurs locaux par les directeurs des établissements qui président les associations de soutien de «l’école Annajah», les délégations régionales et les académies. Et donc le volet logistique (transport…) est assuré par les éditeurs et les libraires. En revanche, l’assistance et l’appui logistique des communes et des autorités locales sont sollicités pour faire parvenir les fournitures et manuels dans les délais dans les zones enclavées. La distribution devant s’effectuer par les établissements scolaires eux-mêmes.


L’absentéisme des enseignants


Les enseignants ont toujours tendance à prolonger le pont de l’Aïd qui coïncide avec la rentrée scolaire. L’Education nationale a décidé d’appliquer la loi. Dès cette rentrée scolaire, une liste des enseignants sera affichée dans les établissements et de manière visible. C’est également le cas pour le tableau de service des enseignants. La liste des absences justifiées et non justifiées sera également affichée. Les enseignants seront aussi dans l’obligation d’assurer des cours de rattrapage au profit de leurs élèves. Pour mettre fin aux connivences, les directeurs des établissements scolaires procéderont au pointage des arrivées et sorties des enseignants et dresseront des rapports quotidiens et mensuels sur leur assiduité. Ces rapports seront transmis aux délégations, académies et ministère. Le département de tutelle menace de sanctionner les directeurs des établissements qui n’appliqueraient pas ces mesures.
Autre nouveauté ou tout simplement un retour à la normale, en cas d’heures creuses ou d’absence de l’enseignant, les élèves du primaire, du collège et du lycée resteront à l’intérieur des établissements scolaires.

K. M.

 
Envoyer à un amiImprimer cet article Brèves     Une plateforme sociale pour lutter contre la pauvreté


© 2001 L'économiste - Réalisation : Lnet Multimedia

 

Partager cet article

Commenter cet article