Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Education non formelle Seul 1 enfant sur 10 inséré en 10 ans!

20 Octobre 2009 , Rédigé par mazagan Publié dans #مقالات واخبار

http://www.leconomiste.com/
Education non formelle

Seul 1 enfant sur 10 inséré en 10 ans!
 
· Absence de carte régionale ou locale des enfants non scolarisés

· Lenteur des réalisations du programme d’alphabétisation



LE diagnostic des programmes d’éducation non formelle et d’alphabétisation, réalisé par le Conseil supérieur de l’enseignement (CSE) sur demande du gouvernement, met à nu les insuffisances des deux programmes. Une critique censée permettre leur mise à niveau de manière à atteindre les objectifs assignés. Surtout que l’état des lieux est peu reluisant. La déperdition scolaire, par exemple, reste élevée avec un effectif d’enfants non scolarisés qui tourne autour de 940.000 en 2009 contre plus d’1 million en 2004. L’abandon scolaire au niveau de l’enseignement primaire et collégial est toujours aussi important dépassant le chiffre de 340.000 en 2007-2008. Un phénomène que le Conseil supérieur de l’enseignement met sur le compte de facteurs d’ordre structurel, pédagogique et social. Autrement dit, des difficultés d’application de la loi relative à l’enseignement obligatoire, l’échec scolaire, l’incapacité de certaines familles à couvrir les frais de scolarité, etc.

Absence de suivi


L’éducation non formelle qui devrait constituer une deuxième chance pour ces enfants souffre de lacunes de taille. C’est le cas par exemple de l’absence de cartes régionales ou locales d’identification des enfants non scolarisés. Ce qui pose un problème de suivi et de localisation en fonction de l’âge, du sexe et du milieu de résidence.
La capacité d’accueil du système d’éducation non formelle est également limitée. Un constat à mettre sur le compte de la dispersion géographique, l’existence de plusieurs catégories d’âge et des besoins scolaires qui diffè,rent d’une catégorie à l’autre. Le programme d’éducation non formelle est également handicapé par l’inadéquation des acquis scolaires eu égard aux exigences d’intégration au sein de l’école formelle. Ce qui est attribué à l’absence de mécanismes de suivi et d’évaluation. Sur 331.000 enfants, seuls 34.500 ont intégré le système d’éducation formelle ou la formation professionnelle entre 1998 et 2008. Ce qui représente à peine un taux de 10%!
Autre lacune, l’impact limité de l’action des intervenants. Certaines associations interviennent de manière saisonnière ou ponctuelle et l’objectif de réintégration des enfants dans le circuit de l’éducation formelle est rarement atteint.
Dans la lutte contre l’alphabétisation, le CSE parle de la lenteur du rythme de réalisation et de la faiblesse de la demande et de la motivation. Le nombre d’analphabètes demeure très élevé, atteignant quelque 8,8 millions de personnes. Et ce, même si les taux ont enregistré des baisse significatives pour la tranches d’âge de 10 ans et plus (38,5% en 2006 contre 43% en 2004) et de 15 ans et plus (43% en 2006 contre 47,7% en 2004).
Dans son avis au gouvernement, le Conseil déplore une offre unique et l’absence d’une ingénierie andragogique souple et fonctionnelle, fondée sur l’apprentissage tout au long de la vie, et s’appuyant sur des mécanismes performants de coordination, d’accompagnement, d’évaluation d’acquis et de suivi des parcours des bénéficiaires.

Khadija MASMOUDI
 
Envoyer à un amiImprimer cet article Budget 2010 La Justice demande un arbitrage royal     Education non formelle Les propositions du Conseil supérieur

Partager cet article

Commenter cet article