Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Des déviances en milieu scolaire

27 Octobre 2011 , Rédigé par mohamedمحمد Publié dans #مقالات واخبار

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-deviances-en-milieu-scolaire-103111
************************************************************************

Des déviances en milieu scolaire

Le milieu scolaire est par définition un cadre de formation des jeunes citoyens qui seront amenés à servir la nation dans les années à venir. C’est ainsi que de nombreux ingrédients sont inscrits au tableau des matières que les apprenants sont sensés ingurgiter, afin de devenir ces hommes modèles.

  A côté de notions comme les Mathématiques, la physique, la Philosophie, la Langue et bien d’autres, l’accent est aussi souvent porté vers des données telles que l’éducation civique et la discipline, qui ont valent leur pesant d’or.

 Mais seulement, malgré ce souci de sérieux de la part des éducateurs, les objectifs ne sont pas toujours bien atteints dans nos établissements scolaires où l’on assiste encore malheureusement à de nombreuses déviances de temps en temps, tant de la part des élèves que des éducateurs.

 L’analyse qui va suivre dresse un certain panorama de ces déviances, en examine les causes ensuite, et enfin en propose des perspectives de solutions.

DES MANIFESTATIONS DES DEVIANCES

a) Des déviances élèves :

Elles sont assez nombreuses, et en voici quelques unes :  - Le trouble pendant les cours - l’usage des téléphones portables dans l’enceinte de l’établissement scolaire - le lancement de mots choquant à l’endroit du professeur qui fait cours ( par exemple, “il est l’heure“, “le cours était bon“, “qui a dit ça ?“, etc.) - le refus de balayer ou de laver la salle de classe - les pratiques de sorcellerie - les embrassades entre élèves de sexes opposés - les bises intempestives - les rapports sexuels, même parfois - les vols - les injures et les bagarres - les ports d’objets dangereux - l’absentéisme notoire - les fraudes aux devoirs surveillés - la détention de documents pornographiques- les pratiques homosexuelles, etc.

b) Des déviances professeurs :

Elles ne sont pas rares : on peut citer, entre autres : 

- le harcèlement sexuel des élèves de sexe opposé, et particulièrement des filles - l’absentéisme notoire - la paresse- le trafic de notes - l’aigreur dans le comportement - le port des tenues indécentes - l’impréparation des leçons - l’autoglorification en classe - l’homosexualité - le tribalisme - la sorcellerie- le népotisme (sectarisme, tribalisme, etc.) - les pratiques sectaires, etc. 

DES CAUSES ET IMPACTS

a) Chez les élèves

- La mauvaise éducation de base ou les gènes parentaux peut contribuer à construire un élève délinquant (injures, vols, bagarres) – Lorsque qu’un cours est morose, ou si le professeur manque de compétence, cela peut amener les élèves à bavarder en classe – Les feuilletons télévisés et leurs consœurs, les émissions érotiques, sont en partie responsables des déviances de type affectif chez les élèves - Les maladies permanentes, la paresse ou l’éloignement peuvent justifier la paresse chez certains élèves.

b) Chez les profs, 

-l’environnement social et l’éducation de base peuvent être la source de maux tels que le tribalisme, le sectarisme, etc – La faiblesse du revenu de l’enseignant et les frustrations professionnelles, peuvent engendrer l’aigreur chez un éducateur – la mauvaise formation à l’école peut être la cause de l’impréparation et de l’incompétence – la cupidité humaine peut expliquer le trafic de notes, autant que le désir effréné d’ascension sociale peut justifier l’autoglorification chez l’enseignant.

DES PERSPECTIVES DE SOLUTIONS

Afin de solutionner les diverses déviances précédemment relevées, l’on peut procéder de la manière suivante : 

 - Que “le haut“ donne le sens du devoir et l’exemple au bas peuple. Si un patron affiche de bonnes attitudes, les subalternes se mettent naturellement au pas. 

 – Etant donné que bon nombre de déviances proviennent de la modernité et particulièrement de la télévision, il serait peut-être intéressant d’édifier un code de télévision, tout au moins en famille ou en société pour les moins jeunes. 

- l’état peut aussi, afin de parer à certaines déviances, relever la condition des enseignants, lesquels enseignants doivent avoir autant de droit que les médecins, les magistrats, les forces de sécurité, etc. 

- Enfin, les déviances sont par ailleurs, dues à un manque d’élévation spirituelle satisfaisante chez l’être, conséquence de l’échec des religions actuelles, dans leur enseignement de Dieu. A cet effet, il serait profitable à la société de se remettre en question sur ce plan, et surtout penser progressivement à réintégrer certaines valeurs ancestrales qui défient toujours cette prétendue modernité. Merci.

Partager cet article

Commenter cet article