Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Ambiance familiale Le stress des parents contamine les enfants

23 Novembre 2012 , Rédigé par mohamedمحمد Publié dans #موضوعات تربوية

Le développement d’un enfant commence très tôt, en milieu familial. Des parents stressés tout le temps peuvent causer des troubles psychiques chez leurs bambins.

# Malheureusement, le mode de vie actuel n’aide pas les familles à offrir à leurs enfants des conditions de vie agréables.

Le milieu familial est un ingrédient central dans le développement des enfants. Il y a plusieurs éléments que les bambins acquièrent de cette première «société» qui est la famille. En effet, les parents exercent sur leurs enfants une grande influence physique, psychologique et sociale. Leurs corps, tant dans son fonctionnement que dans son apparence, dépendent fortement de l’environnement familial. La confiance qu’un enfant peut avoir en lui-même, son image de soi, sa façon d’entrer en contact avec les autres, de gagner ou de perdre, d’aimer ou de détester, de dominer ou d’être dominé, sont directement liés aux modèles relationnels qu’il a acquis de ses parents. Malheureusement, le mode de vie actuel n’aide pas beaucoup les familles à remplir leur rôle et à offrir à leurs enfants des conditions de vie agréables pour les aider à bien grandir.

De nos jours, les parents sont tout le temps stressés à cause des multiples dépenses auxquels ils doivent faire face, la scolarité des enfants, les problèmes avec les beaux-parents, avec les voisins, le stress du travail… Ce stress qu’ils ressentent se traduit par un comportement agressif envers l’entourage. Les enfants assistent donc quotidiennement à des crises de nerfs de leurs parents à la maison, sur le chemin de l’école… Parfois, ils sont même victimes de ces crises de nerfs. «À cause du stress quotidien au boulot et à la maison, je me laisse souvent emporter en présence de mon petit garçon de trois ans. Je crie, je hurle, je m’énerve tout le temps. J’ai peur qu’il souffre de mes excès de colère, qu’il n’ose plus me parler de peur que je m’emporte. J’essaie de me rattraper en lui disant que maman est très fatiguée, que je l’aime, mais j’ai peur de l’avoir déjà traumatisé pour sa vie future», confie Souad.

Ne jamais dévaloriser un enfant
En effet, cette attitude colérique des parents se traduit généralement par une augmentation des troubles psychiques chez l’enfant et par une difficulté croissante des jeunes à s’insérer dans la société. L
’enfant se nourrit de l’affection qu’on lui donne, mais aussi et surtout du respect qu’on lui accorde, comme à une grande personne : donc, premièrement, il ne faut jamais dévaloriser un enfant, le blesser, l’invalider, l’insulter... et encore moins le battre ou le punir, mais plutôt le valoriser encore et encore. C’est la condition d’une sécurité affective, qui l’accompagnera et l’aidera à s’épanouir. Ensuite, il faut lui donner du temps, de l’attention, s’intéresser avec lui à ce qui le nourrit psychiquement, selon son âge. Parmi les compétences parentales les plus importantes figure la sensibilité à l’enfant, c’est-à-dire l’aptitude à répondre à ses besoins, à être attentif à ses demandes, et non pas le gronder et le faire taire tout le temps. Pour que l’enfant puisse développer un sentiment de confiance de base, il doit grandir dans un monde à son écoute, un monde qui lui est sensible. Enfin pour le bien de nos bambins, il faut éviter le plus possible de s’énerver devant eux à cause du stress que nous vivons chaque jour ni de parler des problèmes familiaux en leur présence.


Explications : Houda Hjiej, pédopsychiatre

«L’enfant est plus affecté par ce qui rend ses parents psychiquement indisponibles»

❶ Quel rôle joue la famille dans le développement de l’enfant ?
La vie en famille est la première expérience relationnelle de l’enfant. Le sujet tout au long de sa vie reproduira, à des degrés variables, le style relationnel de son premier milieu de vie. Les premières figures parentales (père, mère) incarnent plus tard le modèle de base de la relation que le sujet va avoir avec les hommes ou les femmes qu’il aura à rencontrer.
La rivalité fraternelle, représente, quant à elle, les premières expériences de la vie en groupe qui impacteront plus tard la relation avec ses paires.

❷Quel impact peuvent avoir le stress des parents et une ambiance tendue dans la famille sur la psychologie de l’enfant ?
L’impact d’une ambiance familiale tendue sur l’enfant va être variable en fonction de la cause génératrice de tension.
L’enfant est beaucoup plus affecté par ce qui peut rendre ses parents psychiquement indisponibles. Celui-ci peut avoir deux attitudes : soit qu’il s’angoisse et exprime cela par de l’agitation et des problèmes de comportements ou au contraire se replier sur lui-même et se faire tout petit afin de ménager son parent.


❸Et au contraire, quel impact peut avoir une bonne ambiance familiale sur l’enfant ?
L’enfant qui évolue dans une «vraie bonne ambiance» où chaque membre de la famille trouve son compte dans le respect de la place de l’autre ne peut que s’épanouir et s’appuyer sur ce modèle pour ses relations futures.

❹Quels comportements faut-il adopter et quels sont ceux à éviter pour aider l’enfant à s’épanouir au sein de sa famille ?
C’est une question trop vaste, cependant les bases d’une famille structurante pour un enfant c’est qu’elle soit stable, offrant des repères clairs à l’enfant et sécurisante, assurant refuge chaleur et limites.

❺Quelle influence peut avoir l’ambiance familiale sur la scolarité de l’enfant ?
La scolarité est souvent un élément central de la relation entre l’enfant et ses parents. Ceux-ci doivent veiller à assurer une ambiance familiale adéquate pour que l’enfant puisse investir sa scolarité. Par ailleurs, un enfant se sentant en insécurité dans son milieu familial ou manquant de repères et de stabilité va avoir du mal à se détacher de ces préoccupations pour entrer dans les apprentissages.



Difficultés scolaires

La relation parent/enfant est un élément central dans le développement des jeunes. Il en est de même pour le parcours scolaire des enfants. Celui-ci est fortement impacté par l’ambiance qui règne à la maison. En effet, un enfant dont les parents stressent constamment et s’énervent pour tout et pour rien,ne peut pas être psychologiquement disposé à travailler et éprouve souvent des difficultés de concentration à l’école. Il faut prendre garde à ce que la famille reste le lieu affectif. En effet, les causes psychoaffectives, dues à un environnement défavorable, ne facilitent pas l’apprentissage de l’enfant. Afin d’éviter qu’un enfant, ayant des difficultés familiales, n’échoue dans sa scolarité, il est important de le prendre en charge. Parents et professeurs doivent agir rapidement pour trouver des solutions. Il est important de détecter ce genre de problèmes tôt et d’aider ces enfants, car l’échec scolaire peut avoir de lourdes conséquences sur leur avenir. L’environnement familial doit être propice à leur développement intellectuel et pour cela, des relations saines sont nécessaires.
Il est cependant évident que tous les enfants ne réagissent pas de la même manière, et tous ne sont pas en échec scolaire. Il peut s’agir d’une difficulté passagère si une solution adaptée est trouvée afin que l’enfant puisse repartir sur de bonnes bases.

Publié le : 18 Octobre 2012 - Hajjar El Haiti, LE MATIN

Partager cet article

Commenter cet article