Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

4/-Gestion de la classe, communauté d'apprentissage

22 Octobre 2009 , Rédigé par mazagan Publié dans #علوم التربية


Annexe B

  •  
    •  
      •  

        Liste des rôles à l'intérieur d'une équipe, grille d'évaluation des rôles en travail coopératif et évaluation de la participation des pairs.

Dates : ___________________

Nom : ____________________

Rôles : ____ ; ____ ; ____ ; ____ ; ____ ; ____ ;

Afin qu'une bonne partie de la matière ne soit pas perdue, il est également important qu'il y ait, lorsque la chose est possible, pour chaque période de cours en activité projet, des applications le soir même sur la ou les notions vues, particulièrement en mathématiques. La correction de ces exercices devrait se faire le cours suivant, soit en équipe, soit de concert avec l'ensemble en classe de manière à ce que les notions soient bien construites chez tous les apprenants.

    Très satisfaisant     Satisfaisant  + ou- satisfaisant  Insatisfaisant Problèmes non réussis; questions à se faire expliquer:(noter pages et nos)
1. 
ANIMATEUR
o Lire et donner les consignes.                                                  
o Partager les tâches au sein de l'équipe.                                                  
o Aider son équipe à ne pas s'écarter du sujet.                                                  
2. MODÉRATEUR o Donner équitablement la parole à chacun des membres de l'équipe.                                                  
o Faire baisser le ton de voix.                                                  
o S'occuper de l'impression.                                                  

3.

 MINUTEUR

o Veiller à ce que le travail se fasse dans le temps prévu.                                                  
o Aller chercher et rapporter le matériel.                                                  
o Vérifier si tous ont noté le travail à faire.                                                  
4. PUBLICISTE o Faire la présentation du travail devant la classe.                                                  
o Expliquer la démarche que l'équipe a suivie, les difficultés rencontrées et la façon avec laquelle l'équipe a résolu les problèmes.                                                  
o Prendre en note les problèmes rencontrés.                                                  

 

 

N.B. : Si un élève est rejeté du groupe parce qu'il dérange ou ne travaille pas, cet élève est retiré de l'équipe et devra travailler seul pour tout l'exercice en cours.

 

GRILLE D'ÉVALUATION DES RÔLES
ÉVALUATION DES RÔLES ET DES ÉQUIPES PAR L'ENSEIGNANT


Date: _____________________          

Gr _____

Satisfaisant: Vert

+ ou - satisfaisant: Jaune

Insatisfaisant: Rouge

Équipe  : 

1 2 3 4 5 6 7 8
Animateur                
Modérateur                
Minuteur                
Publiciste                
Tr. équipe                
Perte de temps                

 

 

ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION
DES MEMBRES DE L'ÉQUIPE PAR SES PAIRS

Mon nom:__________________

ÉVALUATION DE L'ANIMATEUR    Nom de l'animateur:________________________

Bien Moyen Faible
Il parlait assez fort      
Ses explications étaient assez claires      
Il était bien préparé      
Ses notes étaient simples      
Il respectait tous les membres      
Il répondait à nos questions      
Il était nerveux      
Il était confiant      
Il a supervisé nos exercices      
Il m'a aidé à comprendre      
Sa participation était ...      
Il a encouragé les membres      

 

 Mon évaluation en rapport à l'animateur
Bien Moyen Faible
J'ai bien écouté les explications      
J'ai respecté les consignes      
J'ai fourni les efforts pour comprendre      
J'ai fait les exercices      
J'ai accepté de me faire expliquer      
J'ai demandé de l'aide aux autres membres de l'équipe      
Ma participation était...      
J'ai respecté les autres      
J'ai aidé les autres membres de mon équipe      
J'ai encouragé les membres de mon équipe      
J'ai noté le devoir      
Je suis fier(e) de mon travail au sein de l'équipe.      

 

 

On peut également vérifier les apprentissages en cours de projet à partir d'une grille qui identifie les notions et qui permet d'en évaluer la compréhension. Pour ce faire, l'enseignant rencontre chacune des équipes, leur pose des questions et identifie l'état des connaissances des élèves. Lorsque certaines notions semblent plus ardues, l'enseignant note les notions afin de pouvoir y revenir en groupe classe ou en équipe. 

Apprentissage coopératif

Module:_________________
Période:________________
Gr:___

Équipes
Notions à expliquer
1  
2  
3  
4  
5  
6  
7  
8  

 

Afin qu'une bonne partie de la matière ne soit pas perdue, il est également important qu'il y ait, lorsque la chose est possible, pour chaque période de cours en activité projet, des applications le soir même sur la ou les notions vues, particulièrement en mathématiques. La correction de ces exercices devrait se faire le cours suivant, soit en équipe, soit de concert avec l'ensemble en classe de manière à ce que les notions soient bien construites chez tous les apprenants.


 

Annexe C

Considérations techniques et organisationnelles de l'ordinateur portable en contexte scolaire

 

1. Aspect technique

Afin de pouvoir être branché en réseau depuis la maison, chaque ordinateur doit être muni d'un modem intégré. Il doit également posséder une carte réseau afin de pouvoir y être relié lorsque l'élève se trouve à l'école, la carte réseau permettant un transfert des informations beaucoup plus rapidement que le simple modem. Il ne faudrait pas oublier que l'achat d'un ordinateur se fait en fonction des besoins que l'on a. Il doit donc avoir une configuration lui permettant de soutenir les logiciels utilisés en classe.

Pour la plupart des parents, l'achat d'un ordinateur peut paraître compliqué. Pour cette raison, mais également dans le but d'obtenir de meilleurs prix, tout en s'assurant de l'uniformité des ordinateurs utilisés au sein des groupes, l'école s'occupe de l'achat des ordinateurs portables.

Tableau 1 Comparatif des ordinateurs portables

Première cohorte, 97-98  Deuxième cohorte, 98-99
Toshiba 220CDS
Pentium 133Mhz
16 Mo / ram
1.6 Go / disque
Lecteur CD externe
PCMCIA Megahertz 10Mo/sec
Compaq Armada 1571DM
Pentium 200 MMX Mhz
32 Mo / ram
3.2 Go / disque
Lecteur CD 20X interne
Modem 56 bds interne
Controller 10T PC card UTP

 

On peut noter, ici avec quelle rapidité s'effectue l'évolution technologique. D'une année à l'autre, l'ordinateur a doublé de puissance.

 

1.1 L'achat

Dans le cadre du programme Protic, ce sont les parents qui défraient le coût de l'ordinateur portable. De cette manière, l'école n'a pas à absorber le coût relié à l'achat des ordinateurs et, par le fait même, il est certain que les élèves porteront une plus grande attention au matériel.

"Le coût estimé de cet appareil répondant à ces caractéristiques équivaut à un investissement de 600 $ par année, pendant 5 ans. Des modalités de financement avec une institution financière sont prévues afin d'étaler, sur une base de trois ans, le paiement du micro-ordinateur de l'élève." (Référence : Orientations générales, programme Protic, 1997).

L'obtention d'une garantie de 3 ans est impérative au moment de procéder à l'achat d'un ordinateur portable, surtout dans ce contexte d'utilisation.

Jusqu'à maintenant, les ordinateurs portables achetés étaient équipés d'un écran à matrice passive. Par contre, étant donné la diminution importante du prix des écrans à matrice active et les longues périodes de temps passées devant l'écran à lire ou à travailler, il est probable que les portables achetés dans le futur posséderont un écran à matrice active.

Les logiciels de traitement de texte, de production de diapositives ainsi que les fureteurs sont les plus utilisés. Des élèves arrivent à les maîtriser à un niveau exceptionnel et tiennent alors lieu d'experts pour les autres membres de la classe. Peu de cours sont consacrés spécifiquement à l'apprentissage des logiciels-outils.

 

1.2 Le soutien technique

Pour apporter tout le soutien technique nécessaire, la présence d'un technicien dans l'école est essentielle. Un pourcentage de ses heures de travail est réservé au soutien technique du projet Protic. Lorsque l'ordinateur d'un élève présente des problèmes, la procédure est la suivante : l'élève envoie un courriel au technicien en lui décrivant le problème et le technicien vient ensuite chercher l'ordinateur, puis procède à la réparation. Enfin, l'ordinateur est retourné à l'élève. L'utilisation du courriel permet au technicien de respecter une liste des priorités (l'ordre de réception des courriels) et retourne la responsabilité du bon fonctionnement de l'appareil à l'élève : si celui-ci ne signale pas son problème, ce dernier ne pourra pas être réglé.

La priorité est attribuée d'abord aux élèves de première secondaire, puis de deuxième secondaire et ainsi de suite. Pourquoi cela ? L'un des buts du programme est d'amener l'élève à développer une certaine autonomie dans l'utilisation de son ordinateur. À la fin de sa première année à Protic, l'élève aura, à quelques reprises, "monté" son poste de travail avec l'aide du technicien. Puis, à mesure qu'il fait davantage usage de son ordinateur, son habileté à résoudre les problèmes d'ordre informatique, seul ou avec l'aide de ses camarades de classe, s'accroît également. L'utilisation de collègues-experts se révèle être souvent une excellente démarche. L'élève évite ainsi d'avoir à attendre l'arrivée du technicien.

Bien entendu, il peut arriver que le technicien ne puisse répondre rapidement à la demande en raison d'un surcroît de travail, tout comme il peut arriver que certains d'entre eux soient pour lui insolubles. Le partenariat devient, à ce moment-là, une solution très intéressante. La compagnie Compaq s'est engagée à venir réparer sur place tout ordinateur défectueux dans un délai de 48 heures. C'est là une aide à ne pas négliger.

 

1.3 Les partenaires

Pour mener à bien la réalisation de ce programme, il faut bien s'entourer : parents, collègues enseignants, direction d'école, conseillers pédagogiques, personnes-ressources et plusieurs autres doivent faire partie de ce projet pédagogique. Dans cette optique, des partenaires ont collaboré, sous une forme ou une autre, au programme Protic. Il y a d'abord eu Toshiba, puis Compaq avec laquelle une association de trois ans a été établie relativement à l'achat des ordinateurs portables. Voici les différents partenaires associés au programme.

 

Partenaires d'OR : Le Groupe Vidéotron ltée., MEQ, Commission scolaire des Découvreurs

Partenaires d'ARGENT : Les logiciels De Marque, Université Laval

Partenaires de BRONZE : Compaq, ISTS, Agents Technologies, Desjardins

 

2. Les logiciels

Un bel ordinateur sans logiciel pour le faire fonctionner, cela n'est pas très utile. Tout au long du programme, les logiciels-outils sont privilégiés par rapport aux logiciels de type "exerciseur".

Il fallait donc choisir un ensemble de logiciels de base afin de répondre à la totalité des besoins. Le choix retenu fut Office 97 de Microsoft. De plus, l'ordinateur portable est muni de Laplink, Windows 95, Netscape Navigator, Internet Explorer et Just connect en équipement de base.

Par la suite, au fur et à mesure des besoins particuliers, d'autres logiciels viendront s'ajouter à ceux-ci, tel que Cabri-géomètre en mathématiques.

Au cours des cinq années, plusieurs logiciels seront installés sur l'appareil, certains seront payés par les parents, d'autres par l'école et d'autres proviendront de l'entreprise privée sous forme de partenariat dans le programme Protic. Il est important de ne pas reproduire et distribuer ces produits17.

 

3. Le réseau

 

3.1 L'accès

Ainsi qu'on peut le lire dans le document d'orientation du programme, l'élève "ayant ainsi son propre ordinateur, (...) pourra en maximiser l'utilisation tout au long de son processus d'apprentissage autant à l'école qu'à la maison. En effet, cet ordinateur lui permettra de poursuivre à la maison son travail entrepris à l'école, d'avoir un accès limité au réseau d'informations de l'école et d'être en lien entre les différents intervenants". Nous parlons ici d'un lien continuel entre élèves-élèves, enseignants-enseignants et élèves-enseignants. En outre, la communication avec certains parents peut être facilitée et plus régulière grâce à l'utilisation du courriel.

Pour assurer cette liaison de la maison, il faut s'associer à un fournisseur d'accès Internet. Vidéotron a alors proposé le partenariat suivant : l'accès sera gratuit pour tous les élèves de première secondaire, puis à moitié prix pour le reste des études secondaires. Il convient de préciser que cette entente est aussi en vigueur pour tout le personnel de la commission scolaire.

Quelques élèves en quête de vitesse sur le réseau Internet se sont même munis d'un accès modem-câble.

Nous devons préciser que l'accès au réseau par modem depuis la maison n'est pas obligatoire au sein du programme, mais fortement encouragé.

 3.2 Considérations techniques

Voici les caractéristiques reliées au serveur du réseau Protic (école).

 


Tableau 2 Équipement utilisé pour opérer le réseau

Les serveurs  Le réseau
Pentium Pro 200 Mhz
6.5 Go / disque
128 Mo / ram
Lien Internet ISDN128 vers Vidéotron 
Un réseau Ethernet de plus de 200 postes actifs
Une vingtaine de concentrateurs (24 ports chacun)
Aiguilleur Cisco 100

 

 

4. Les périphériques

Dans chaque local de classe, on retrouve un poste de travail stationnaire. Ce poste de travail est utilisé comme gestionnaire d'imprimante et appareil multimédia. Il est relié à un balayeur optique et à l'équipement requis pour réaliser des vidéoreportages et des vidéoconférences. En ce qui concerne les périphériques, on peut recourir à l'utilisation d'un modem-fax de même qu'à d'un projecteur multimédia (Canon, proxima) afin de faciliter les explications en groupe.

Le poste de travail possède, par conséquent, l'équipement suivant: un lecteur de cédéroms, numériseur / digitaliseur (scanner), un système de capture audio-vidéo, une gamme complète de logiciels nécessaires au traitement numérique, un appareil photo numérique, un projecteur vidéo, une imprimante laser et une imprimante à jet d'encre couleur.

Le poste de travail est également utilisé par les enseignants pour placer des documents en mode de partage dans le but de permettre aux élèves de les consulter et/ou de les télécharger.

 

5. L'organisation spatiale

Étant donné l'ampleur de l'équipement nécessaire, les groupes d'élèves demeurent toujours dans les mêmes locaux de classe, sauf pour l'enseignement des spécialités (éducation physique, musique et arts).

D'autres configurations matérielles auraient bien sûr été possibles, mais il fallait respecter certaines contraintes, soit la présence de :

* Neuf tables destinées à recevoir, chacune, quatre élèves par local-classe, chacune de ces tables comportant quatre tiroirs afin de pouvoir y ranger le portable si nécessaire. Il faut donc avoir suffisamment d'espace pour les ouvrir.

* Un bureau sur lequel on retrouve le poste de travail et le balayeur optique qui se trouvent à l'avant de la classe.

* Un panier à recyclage pour le papier.

* Une armoire, dans laquelle sont placés les sacs d'école pour raison de sécurité, et, afin de ne pas nuire aux déplacements en classe, placée de manière à pouvoir en ouvrir les portes.

Finalement, il faut, pour répondre à tout cela, disposer d'un assez grand local. De plus, il est préférable que ce local soit pourvu de fenêtres, étant donné que les élèves y demeureront presque en permanence. Précisons qu'un tableau blanc est utilisé afin de ne pas endommager les ordinateurs avec la poussière des craies.

Quant aux branchements-réseau utilisés en classe, on a eu recours aux fils durant la première année (illustration A). Cette organisation s'est révélée être peu commode, compte tenu des nombreux fils qui encombraient les tables et auxquels venaient s'ajouter les manuels scolaires, les feuilles et autres accessoires. L'année suivante, des boîtes ont été construites. Sur le côté, on y retrouvait le branchement du câble-réseau alors que sur le dessus, on pouvait y brancher le cordon d'alimentation de l'ordinateur portable.

INSÉRER LES ILLUSTRATIONS DE BRANCHEMENTS EN RÉSEAUX

 

A= avec fils (voir local de sec.1)

B= sans fil et branchement sur le dessus de la boîte (voir local de sec.2)

C= Clin d'oeil aux Ibook Airport

 

Il est possible que, dans un avenir prochain, comme l'a annoncé Apple avec son Ibook, la connexion en réseau puisse se faire par l'intermédiaire d'ondes et que le branchement du cordon d'alimentation s'effectue par le moyen de bornes d'alimentation encastrées dans la table de travail.

 

6. Les recommandations

Dès la première année de vie du programme Protic, de nombreux apprentissages ont été faits. Voici, en vrac, les recommandations 1998-1999 du rapport de la première année d'implantation.

* Que les parents reçoivent en début d'année une formation de base à l'égard de l'utilisation du portable.

* Que l'on fournisse aux élèves un agenda conventionnel en première et deuxième années du secondaire afin de les aider dans la planification de leurs travaux et dans la gestion de leur temps. De plus, cet agenda devra servir de lien avec les parents.

* Que les enseignants de Protic se donnent et appliquent un code de fonctionnement en classe avec des consignes précises à l'égard de l'utilisation du portable et des TIC.

* Que l'on donne aux élèves des consignes précises quant à l'utilisation du réseau.

* Que les enseignants s'assurent du respect du protocole d'initiation des élèves à leur portable et du processus graduel de transport à la maison (début d'année) du protocole d'utilisation d'Internet.

* Que l'on augmente la rapidité des liens de communication école maison afin que les élèves aient accès à la tour de cédéroms et à d'éventuels didacticiels qui seront mis sur le serveur Protic.

 

7. Informations supplémentaires

Finalement, si vous désirez en apprendre davantage sur l'impact que peut avoir l'utilisation de l'ordinateur au sein d'une classe de niveau secondaire, nous vous suggérons la lecture du document suivant écrit par Gilles Grégoire, directeur adjoint : Pour une bonne gestion de classe et une utilisation rationnelle du portable en classe et à la maison,

 

8. Références

L'ensemble des informations utilisées pour la rédaction de ce texte proviennent du site de Protic. Au moment de la rédaction de cette partie (sept. 1999), il s'agissait des renseignements à jour disponibles.

Liens hypertextes

Orientations générales

Gestion de classe et utilisation rationnelle du portable

Rapport de la première année d'implantation de Protic


 

Annexe D

Liste de responsabilités en contexte d'approche par projet

 

Note : chaque tâche peut être allouée à plusieurs élèves à la fois.

1. Monter le cahier des archives des réunions du conseil

2. Fermer et ouvrir les portes les matins et soirs

3. Mettre à jour le calendrier

4. Vérifier les devoirs

5. Classer les travaux dans les dossiers

6. Classer les livres de la classe

7. S'occuper de l'impression des documents

8. Recycler le papier

9. S'occuper du matériel audio-visuel

10. Souligner les fêtes (tableau ou cartes de fête)

11. Faire le rappel des échéances

12. Vérifier les présences

13. Concevoir des projets

14. Décorer la classe

15. Distribuer et ramasser les feuilles

16. Nettoyer le tableau

17. Faire les messages

18. Intervenir dans les querelles

19. Animer l'actualité

20. Monter le cahier des nouveautés en informatique

* Proposition d'un après-projet

1. Montage d'un site Web pour un travail de la classe

2. Gestion d'une base de données sur un travail de la classe (sur First class, ABC_W ou autre...)

* Projets de jumelage par courrier, courriel, rencontre ou voyage-échanges

* Élaboration de grands projets en vue d'une présentation à l'extérieur de la classe.

* Utilisation des réseaux (construction des connaissances et partage de l'information)

* Présence d'intervenants extérieurs à la classe, oeuvrant aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la classe (parents, spécialistes).

* Participation à des colloques au sein desquels les élèves expriment leur point de vue sur l'enseignement.

* Engagement communautaire

  •  

    1. Un groupe d'élèves Protic donne un cours pour débutant, une fois par semaine, à des personnes âgées de leur communauté.

    2. Un groupe d'élèves prépare un site web pour un chercheur de l'Université Laval.

    3. Un groupe d'élèves monte un agenda électronique pour les élèves d'autres cours.

    4. Des élèves partagent des compétences en informatique avec des élèves d'autres degrés.

  • chez les élèves :

     

    chez les enseignants :

 

  •  

    1. Collaboration.

    2. Travail en projet : intégration de matières entre enseignants(es).

    3. Participation à des colloques, congrès, recherches.

    4. Partage au sein des réseaux de communication orientés vers la pédagogie.

 


 

Annexe E

Les formes d'intelligence selon Gardner.

 

1. L'intelligence spatiale

Elle fait référence au sens de l'orientation, à la faculté de reconnaître, de discerner les détails, de percevoir l'espace et d'en construire une représentation.

 

2. L'intelligence langagière

C'est la capacité à exprimer un ensemble de signes. Cette capacité témoigne de la maîtrise de l'information et, par le fait même, de la capacité à informer.

 

3. L'intelligence du geste

Elle permet le mouvement du corps, révélant par le fait même un état intellectuel actif. Elle permet à l'élève de communiquer le résultat de son travail.

 

4. L'intelligence musicale

L'intelligence musicale prédispose à accueillir les différences (degrés et combinaisons). C'est l'esprit critique, l'art de négocier et d'organiser d'après des règles variables selon les lieux et les moments.

 

5. L'intelligence intrapersonnelle

Elle est centrée sur la connaissance introspective de soi. C'est se connaître, se construire une identité personnelle. C'est la recherche de ses connaissances antérieures, de ses forces, de ses présupposés. La connaissance de soi rend possible le travail sur soi.

 

6. L'intelligence interpersonnelle

C'est l'habileté à déceler et à comprendre les projets et les désirs des personnes que l'on côtoie. C'est l'entraide.

 

7. L'intelligence logico-mathématique

Elle recouvre l'ensemble des capacités intellectuelles de déduction et d'observation permettant d'élaborer de multiples hypothèses nécessaires aux processus de résolution de problèmes.

 

8. L'intelligence naturaliste

Elle reflète la connaissance de la faune et de la flore dans un lieu ou une classe particulière. Flore et faune, ce sont les rencontres humaines effectuées durant l'investigation ou la découverte. C'est connaître ce que font les membres d'une collectivité au cours de ces rencontres : déroulement, motifs, durée, contenu et formes des rencontres.

Pour plus d'informations : http://www.pz.harvard.edu/PIs/HG.htm

 


 

 Notes et références supplémentaires au texte

1 http://www.cse..gouv.qc.ca/f/pub/rappann/listerap.htm

 2 I-13.3 LOI SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE a. 36

http://doc.gouv.qc.ca/

3 Voir les principes d'apprentissage centrés sur l'apprenant de l'Association américaine de psychologie/American Psychological Association

http://www.fse.ulaval.ca/fac/tact/fr/html/principe.html

4 Comme il n'est pas question ici de prétendre que ce court chapitre puisse aborder l'approche par projet d'une façon complète, on aura tout intérêt à se référer au document Apprendre ensemble par projet avec l'ordinateur en réseau

http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/sites/guidep.html

5 Ibid, http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/guiped.html , p.7

6 Kilpatrick p.7 voit d'ailleurs l'existence d'un but comme l'élément déterminant du projet.

7 Voir le programme du MEQ

8 C.S. Peirce, Collected Papers, Charles Hartshorne et Paul Weiss, ed., Cambridge, MA, The Belknap Press, Harvard University Press, 1965, vol. V, par. 289.

9 On trouvera à l'annexe B une liste des rôles en contexte d'apprentissage coopératif, accompagnée d'une grille d'évaluation.

11 Base de données sur le Web Knowledge Forum disponible sur le site de TACT

http://www.tact.fse.ulaval.ca

12 John T. Bruer, Schools for thought, Cambridge, The MIT Press, 1993.

13 http://www.action-nationale.qc.ca/culture/arpinecole.htm

 14 Delvaux, Frédérick et Partoune, Christine. Recherche sur les compétences terminales en géographie http://www.ulg.ac.be/geoeco/lmg/competences/00/competen.html

15 Lévy, Pierre. L'intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberespace, La Découverte, Paris, 1994, collection de poche en 1997.

http://www.respublica.fr/fac8/levy.htm

16 AIM KM, page visitée en octobre 1999, Knowledge management

http://aim.km.ifrance.com/aim-km/Conna_tre_le_KM/body_conna _tre_le_km.html

17 Grégoire, Gilles. Pour une bonne gestion de classe et une utilisation rationnelle du portable en classe et à la maison,

http://www.protic.net/description/index.html

*******************************************************************************************************************source:

http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/fcar/rapporta.html

Partager cet article

Commenter cet article