Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Différentes approches pour l’élaboration de programmes

14 Mai 2009 , Rédigé par mazagan Publié dans #علوم التربية

l’approche par les contenus:

l’approche par les contenus est la plus ancienne méthode d’élaboration des programmes. Elle puise ses fondements de la répartition des savoirs par les grec en sept catégories pour les enseigner séparément. Il s’agit essentiellement de :  

bullet

la géométrie.

bullet

L’arithmétique.

bullet

La philosophie.

bullet

La musique.

bullet

L’astronomie.

bullet

L’éloquence.

bullet

La grammaire.

          De cette répartition sont apparues les différentes matières (disciplines) cloisonnées dont les contenus sont répartis graduellement suivant les années du cursus scolaire.

         Les défenseurs de cette approche avancent comme argument qu’elle représentent le meilleur moyen de préserver le patrimoine culturel universel et ce en le transmettant ainsi de génération en génération. C’est une organisation qui facilite l’évaluation des apprenants et leur passage d’une classe à une autre est basé sur la somme des connaissances exigée pendant une durée d’apprentissage .

         On reproche tout de même à cette méthode le cloisonnement des matière (absence d’interdisciplinarité) et le fait de transmettre à l’apprenant certains savoirs dont il ne s’en servira jamais que ce soit durant sa vie d’enfant ou plus tard à l’âge adulte.

L’approche par les objectifs:

     C’est la conception moderne de l’élaboration des programmes. Elle est axée sur la méthodologie de Tyler (1950) que cet auteur a résumé en quatre questions :

1-     quels sont les buts éducatifs que poursuit l’école ?

2-     quelles expérience éducatives susceptibles de réaliser ces buts faut-il procurer à l’élève ?

3-     comment ce vécu éducatif doit il être organisé ?

4-     comment peut on déterminer si les buts sont atteints ?

                 Beaucoup d’auteurs se sont inspirés de la méthodologie de Tyler pour proposer d’autres façons d’élaborer des programmes, nous avons/

· Hilda Taba (1962) propose les étapes suivantes pour l’élaboration des programmes :

1.      identification des besoins éducationnels.

2.      définition des objectifs.

3.      choix des contenus.

4.      mise au point des contenus.

5.      sélection des expériences d’apprentissage.

6.      organisation des expériences d’apprentissage.

7.      détermination des méthodes d’évaluation de l’enseignement.

· Gagné et Briggs (1974) proposent les étapes suivantes pour établir un système d’enseignement :

1.      analyse et identification  des besoins.

2.      définition des buts et des objectifs.

3.      identification des moyens de satisfaire les besoins.

4.      mise au point des composantes du système.

5.      analyse des ressources nécessaires, des ressources disponibles et des contraintes.

6.      action pour supprimer ou modifier les contraintes.

7.      sélection ou élaboration du matériel d’enseignement.

8.      mise au point des méthodes d’évaluation.

9.      essai pratique, révision et nouvelle évaluation.

10.  ajustements, révision et nouvelle évaluation.

11.  évaluation sommative.

12.  mise en place du système opérationnel.

· Louis D’Hainaut (1980) estime que le plan de l’élaboration des programmes doit passer par quatre phrases qui sont :

A.   l’analyse des fins (buts) et la mise au point des objectifs.

B.    La sélection des contenus.

C.   La recherche des méthodes et des moyens d’enseignement.

D.   La mise au point des méthodes d’évaluation y compris la réalisation de ses instruments.

 

             A)- l’analyse des buts et des objectifs :

La planification d’un programme d’enseignement nécessaire d’avoir une certaine idée sur les objectifs visés. Ces objectifs deviennent des critères qui serviront à choisir le matériel, à définir le contenu du programme, à mettre au point  des méthodes d’enseignement et à préparer les épreuves des examens.

             Tous les aspects du programme d’enseignement sont réellement des moyens qui permettent d’atteindre les objectifs, pour y parvenir il faut :

1.  définir ou analyser la politique éducative :

          Ce point consiste à analyser ou à fixer :

-         les options fondamentales qui orientent l’éducation et particulièrement ses priorités individuelles ou social et les besoins ou demandes qu’elle doit satisfaire.

-         Les valeurs sur lesquelles elle s’appuie.

-         La conception de la connaissance et de la culture qui sous-tend.

         2.  la mise au point des buts :

Il s’agit de préciser le résultat attendu de l’action éducative en terme de profil de l’apprenant, à cette fin :

-         on procédera à l’analyse des rôles, des fonction et des tâches que devra pouvoir remplir l’enseigné.

-         Cette analyse s’accompagnera d’une recherche des situations nécessaire ou souhaitables que devra pouvoir manifester l’enseigné et les valeurs qu’elles sous-tendent.

-         Enfin, chacun des buts ainsi trouvé , devra être évalué, particulièrement en ce qui concerne sa cohérence avec la politique éducative.  

       3.  l’étude de la politique visée :

Cela consiste à recenser et étudier les caractères de la population des futurs enseigné, qui devraient être pris en compte dans l’établissement des buts de l’éducation, les choix des matières à enseigner et la conception  des expériences éducatives qui permettent d’atteindre les buts visés. Ces caractères peuvent être de nature :   

bullet

 psychologie(maturation,perception,..)

bullet

pédagogique(acquis antérieurs,habitudes scolaires,…)

bullet

culturelle(valeurs véhiculées,modes de pensée privilégée,..)

bullet

      sociologique(attentes de l’éducation,milieu familial,..)

bullet

   linguistique(niveau de langue,structures de la langue,..)

bullet

  physiologique(age,nutrition,..)

     

           B/La détermination et l’analyse des contenus

Les connaissances humaines et les opérations de l’intelligence sont organisées selon des structures et des classes qui facilitent considérablement l’apprentissage,d’une part parce qu’elles constituent une organisation logique et,d’autre part permettent  des transferts.

Il existe plusieurs formes possibles de traitement des contenus :

      La première est la forme de traitement cursif :

C’est l’organisation dite verticale ou disciplinaire qui consiste à ordonnancer les contenus sous forme de matières(branches) séparées (cloisonnées). Ce cloisonnement systématique en branches présente contenues délimités et donne facilement lieu à un traitement caractérisé par la progression systématique dans la matière .En procédant  ainsi,on est surtout attentif aux différent points qui doivent être traités successivement et aux relations entre les diverses parties. Certaines matières qui présentent nettement une construction séquentielle sont traités de cette façon (sciences exactes).

La deuxième est la forme de traitement exemplatif :  

 il s’agit de l’organisation horizontale ou pluridisciplinaire qui vise, contrairement à la première à grouper ( décloisonner ) certaines

matières  ( branches). Cette forme d'organisation des contenus est due à des considérations pratiques , notamment comme remède à la surcharge de matières . Quand on estime que le traitement du programme complet d'une matière n'est pas opportun , alors on se pose  spontanément la question : à quels points faut il accorder la préférence ? lmmédiatement surgit aussi la question :à quelles conditions doit satisfaire un thème exemplatif?

On admet, d'une manière générale , que le point choisi doit être de telle qualité que d'une part , il constitue une partie importante de la matière et illustre en même temps la méthode propre à la branche et , d'autre part que l'élève soit à même ^d'étudier , de façon autonome des points semblables , sur la base des connaissances et des aptitudes acquises .

Critères pour la sélection des contenus :

Le choix des contenus doit être essentiellement fondé sur l'identification d'élément structuraux , de thèmes fondamentaux, d'exemples caractéristiques. Il faut également tenir compte de certains critères pragmatiques supplémentaires tels que :

-  servir de base pour l'enseignement ultérieur, que se soit à l'école ou en dehors de celle-ci.

-  Etre en rapport avec les problèmes actuels qui revêtent une importance pour la collectivité.

-  Faire face au patrimoine de la collectivité.

-  Donner  l'occasion  de  pratiquer  plusieurs   activités d'apprentissages individuelles et collectives. Une activité muiti-sensorielle augmente la motivation des élèves.

         C/ Recherche des méthodes et des moyens

Les objectifs une fois déterminés, il faut rechercher quelles méthodes et quels moyens sont les plus susceptibles de produire les résultats attendus,compte tenu des ressources disponibles .Le choix doit s'opérer par sélection , parmi l'éventail le plus large possible de méthodes des plus pertinentes par rapport aux objectifs.

D/ Mise au point de l'évaluation

Enfin pour vérifier si les objectifs sont atteints ou pas , il faut élaborer un plan d'évaluation dans lequel on exprimera clairement :

bullet

les buts de l'évaluation

bullet

les critères sur lesquels elle s’appuiera

bullet

les méthodes et les moyens qu’elle mettra en œuvre

L’approche par les compétentences:

L’approche par les compétences a pris naissance l’enseignement technique et professionnel puis répandue à l’enseignement général.

Définition de la compétence :

Une compétence est un ensemble intégré de savoir, de savoir être, de savoir faire et de savoir devenir, qui permettent,face à une catégorie de situation ,de s’adapter,de résoudre des problèmes et élaborer des projets .

Compétence=(capacités+contenus)+sitauation/problème

Il est recommandé dans un programme élaboré selon l’approche par les compétences finals par matières et pour année scolaire.

Phases d’élaboration du programme

1-     détermination de la compétence et des capacités qui s’y rapportent.

2-     Elaboration de la table spécification dans laquelle on combinera les capacités avec les contenus.

Structuration d’une table de spécification 

 

Contenu1

Contenu2

Contenu3

Contenu4

Capacité1

Objectif

Spécifique1.1

Objectif

Spécifique1.2

 

Objectif

Spécifique1.4

Contenu2

Objectif

Spécifique2.1

 

 

 

Contenu3

 

 

Objectif

Spécifique3.3

Objectif

Spécifique3.4

 Exemple :

Compétence : A partir d’une situation vécue ou d’un dessin qui met en évidence différents problème de pollution de l’eau , de l’air que la pollution par bruit,l’élève devra identifier ces problèmes et propose des solutions à ces problèmes.

 La table de spécification de cette compétence pourrait être la suivante : 

Capacités

Contenus

La pollution de l’eau

La pollution de l’air

La pollution par bruit

Se pose des questions

Expliqué les raisons pour lesquels l’eau est parfois transparente parfois trouble

Par un procédé Donné,montrer l’existence de l’air

 

Chercher l’information

 

Déterminer les principales Causes de la pollution De l’air

Déterminer la façon dont l’air transmet le bruit

Traiter l’information

Expliquer les différents précédés de purification de l’eau

Expliqué différents mesures à prendre pour éviter la pollution de l’air

Expliqué différents mesures prendre pour se protéger du bruit

Communiquer

l ’information

Développer des arguments pour l’utilisation rationnelle de l’eau la protection de la propreté e l’eau

 

 

 

 Tableau récapitulatif de l’élaboration des programmes selon l’approche par les compétences

http://www.infpe.edu.dz/

Références bibliographiques:

 

l- D'hainaut (l) , Des fins aux objectifs de l'éducation, Ed.  Nathan- labor,Paris-Bruxelles, 1980

2- Lewy(A),  La planification    des   programmes    scolaires,  Institut International de Planification de l'éducation, UNESCO.

3- Decorte(E), Les fondements de l'action didactique, Ed.De Boeck, Paris-Bruxelles, 1996.

4- Pastiaux(GetJ), Précis de pédagogie. Ed. Nathan , Paris 1996

5- Roegiers(x), Une pédagogie de l'intégration, Ed.DE Boeck , Paris 2000.

6- Gillet ( Pierre) , Construire la formation , ESF Editeur, Paris 1992

Partager cet article

Commenter cet article