Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'education et de formation

Education : Vers la destruction de l’école publique

27 Avril 2015 , Rédigé par mohamedمحمد

Education : Vers la destruction de l’école publique

Education : Vers la destruction de l’école publique


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/education-vers-la-destruction-de-l-166609

Sans faire de politique, il est objectif de dire que jamais dans l'histoire de notre pays un gouvernement n'a fait autant de mal à l'école publique !
 

Réforme des rythmes scolaires désastreuse, réforme inégalitaire selon la richesse des communes, réforme non imposée dans les écoles privées (comme par hasard), réforme inutile dont l'avenir montrera qu'elle est de surcroit inefficace(et même que les élèves en sortent plus fatigués qu'avant surtout en maternelle). Recul face à l'industrie du tourisme sur les dates de vacances de pâques (il ne faut plus dire pâques mais printemps), quel courage !
Des créations de postes fictives dont personne sur le terrain n'en a vu la couleur. Toujours des classes aussi surchargées, des enseignants débutants débordés, déroutés. Par contre, forte baisse du nombre d'heures supplémentaires pour le soutien aux élèves, pour faire des groupes en langues vivantes (anglais par exemple) et pour les projets culturels, entrainant une forte diminution des rémunérations des enseignants. Si on rajoute à cela les hausses d'impôts et la refiscalisation des heures supp... Ces fausses créations de postes n'ont eu pour but que de monter encore un peu plus la population contre les enseignants en leur faisant croire que seuls les enseignants ne faisaient pas d'efforts pour redresser le pays.
Diminution de l'autorité des enseignants : exclusions interdites, redoublements interdits, notes chiffrées traumatisantes pour les élèves, image de l'enseignant sans cesse dévalorisée par des médias à la botte du pouvoir, toujours plus de droits et moins de devoirs pour les élèves...
Et pour couronner le tout, réforme du collège qui selon ce gouvernement est urgente car les profs de collège sont vraiment incompétents, ennuyeux, ces profs bien entendus ne connaissent rien à la pédagogie (c'est l'hôpital qui se moque de la charité). C'est bon comme discours, on revalorise le métier et l'image du prof. On supprime le latin, les classes bilangue bref les filières de réussite qui au passage ne sont interdites à personne (il suffit de demander pour y entrer sans aucune sélection, juste un peu de courage pour faire quelques heures en plus). On diminue de 30 pour 100 les horaires en français, math, anglais, histoire... C'est vrai, ce n'est pas dit comme ça sur le papier car un bon politicien est avant tout un bon menteur. Dans les faits on enlève une heure de français, une heure de math, une heure d'histoire et des demi-heures par ci par là dans toutes les matières et dans toutes les classes (6ème, 5ème, 4ème, 3ème). Ces heures seront remplacées par des projets interdisciplinaires(4 heures par semaine) et par de l'aide individualisée (1 à 3 heures par semaine mais en classe entière de 30 élèves, pour "l'individualisée" vous repasserez) qui jamais ne seront identiques à de l'enseignement disciplinaire et qui jamais ne compenseront toutes ces heures supprimées. Les parents devront toujours plus avoir recours à des heures de soutien payées à des organismes privés car les professeurs ne pourront pas enseigner grand chose en classe. Payer pour payer, Ils préfèreront mettre leur enfant en école privée qui elle comme d'habitude n'appliquera pas la réforme ou elle l'appliquera mais en version édulcorée. 
 


Sur le même thème

Des mesures pour sauver les maths !
Réforme du collège: deux points zéro ou zéro pointé ?
Racine et Shakespeare in love
Le SE-UNSA contre les profs contestataires : les "gentils" contre les "fachos"?
Ecole versus Parents : match sans but !


Partager cet article

Commenter cet article